Circuit Ouzbékistan


La route de la Soie - les vols Turkish Airlines

12 jours / 11 nuits en pension complète

à partir de 

2025 €*

image Ouzbekistan Boukhara  it
image Ouzbekistan Boukhara  itimage Ouzbekistan Samarcande


Longtemps oublié du monde extérieur, l’Ouzbékistan dévoile aujourd’hui ses trésors et un sens de l’accueil incomparable. Ce circuit exclusif vous entraîne au carrefour des Routes de la Soie qui habitent depuis la nuit des temps les rêves des voyageurs et des conquérants. Samarcande, Boukhara et Khiva vous ouvrent leurs portes, pour une immersion au cœur de l’Orient...


Points Forts

  • + Formule très complète pour une excellente approche de l’Ouzbékistan et de ses villes mythiques
  • + Visite de Chakhrisabz, ville natale de Tamerlan
  • + Découverte unique de la culture ouzbèke (repas chez l’habitant, rencontre avec des étudiants, préparation du plov, dégustation de vins et de plats traditionnels, dîner-folklore khorezmien, spectacle au théâtre "El Merosi"...)
  • + Visite d'un atelier de fabrication de papier de soie
  • + Trajets de Boukhara à Samarcande et de Samarcande à Tachkent en train rapide « Afrosiab »
  • + Une journée "Tourisme Responsable"
  • + Groupes limités à 30 participants

Programme de votre circuit Ouzbékistan

Jour 1 : Aéroport de départ ...

Rendez-vous des participants à l'aéroport de départ (possibilité de transfert depuis votre ville de départ : se renseigner à l'inscription). Vol Turkish Airlines (via Istanbul) pour Tachkent. Dîner et nuit à bord.

Jour 2 : ... Tachkent

Accueil par votre guide et transfert à l'hôtel. Petit déjeuner puis début des visites.
Capitale de l'Ouzbékistan, Tachkent est aussi une ancienne cité pieuse, une oasis propice aux caravansérails. Mais aucune trace ne subsiste de l'époque de la glorieuse route de la soie – le tremblement de terre de 1966 ayant détruit une grande partie de la ville -, hormis quelques medersas et quelques édifices, bien moins gargantuesques que ceux des autres cités. Tachkent est une ville moderne, une capitale qui s'impose réellement en Asie Centrale. Elle représente l'arrêt incontournable pour tout visiteur en Ouzbékistan.  Vous parcourrez le parc d'Alisher Navoi, en l'honneur du philosophe et poète perso-ouzbek mort en 1501. Il longe le canal Ankhor, autrefois la séparation entre la ville ouzbek et la ville russe moderne.  Vous traverserez la place de l'Indépendance et apercevrez de nombreux monuments comme la statue de la « Mère-Patrie », celle de la « Mère en deuil » ou bien la flamme éternelle.  Découverte du monument du courage érigé à la mémoire des victimes du tremblement de terre du 26 avril 1966.  Découverte du Parc de la Victoire.  Visite du complexe Khasti Imam. Restauré en 2007, ce centre religieux situé dans la vieille ville est considéré comme sacré.
Déjeuner en ville. Visite du musée des Arts Appliqués. Situé près du centre de Tachkent, le musée est installé dans l'ancien palais d'un diplomate russe du XIXème siècle, Polotsev, qui appréciait particulièrement l'architecture et l'art ouzbeks. Découverte du marché Tchorsu, signifiant « quatre chemins ». Il est le plus grand bazar de Tachkent. Les bazars sont des véritables parcelles de vie de toute une culture, mêlant utilité et pure tradition. Les étals de marchandises enivrent le visiteur avec leurs parfums de kakis, de grenades et d'épices. Cette visite révèle bien des secrets de la vie ouzbèke et permet de partager un moment unique dans un lieu pittoresque et incontournable. Visite de la Medersa Koukeldach. La médersa (ou madrassa) désigne une école laïque, religieuse ou une université théologique. Elle signifie ici « ami de coeur » en lien avec la confiance apportée aux sultans. Construite au XVIème siècle, elle accueille de nouveau les étudiants. Son statut de plus importante medersa de la vieille ville de Tachkent est confirmé par son immense portail haut de 19 mètres. Découverte du métro de Tachkent. Les photos et vidéos y sont donc interdites et la police qui circule en permanence est très stricte à ce sujet car le métro a été construit selon les normes antisismiques et il peut servir d'abri nucléaire. Dîner en ville et logement à l'hôtel.

Jour 3 : Tachkent / Ourguentch, Khiva (30 km)

Transfert à l'aéroport de Tachkent et vol pour Ourguentch. Arrivée à Ourguentch et route vers la célèbre oasis de Khiva. Visite de la vieille ville intérieure de Khiva, Itchan Kala. Le fils de Noé aurait creusé un puits à l'endroit où se dresse aujourd'hui la ville de Khiva. Cette dernière a gardé de cette légende son côté mystérieux, de ceux qui envoûtent et séduisent les plus grands voyageurs. La vieille ville intérieure de Khiva, Itchan Kala, est une véritable cité de briques abritant des mystères depuis des siècles. Plus de 50 monuments historiques et plus de 250 habitations anciennes parsèment la ville. Elle fut très longtemps la dernière oasis forteresse avant la Perse sur la route de la Soie, s'étendant sur plus de 400 mètres de largeur et 600 mètres de longueur. L'ensemble est cité au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Visite de Kounya Ark, datant du XVIIème siècle. Cette citadelle est l'ancienne résidence des Khans de Khiva. Visite du mausolée de Pakhlavan Makhmoud. Cet ancien atelier a été transformé en complexe funéraire, car le poète du XIIIème siècle souhaitait y être enterré. Il a donc été reconstruit du XIVème au XIXème siècle. Visite du minaret et la medersa Islam Khodja. Le minaret bleu et blanc, haut de 45 mètres, a été construit en 1908. Le minaret est la tour élevée aux abords des mosquées de laquelle sont lancés les 5 appels, à la voix, à la prière par le muezzin. La medersa de 42 cellules, construite en 1910, enferme aujourd'hui le Musée des Arts appliqués (vue extérieure). Découverte du minaret Kalta Minor, entièrement recouvert de carreaux vitrés et de majolique. Il devait être le plus haut minaret du monde avec une hauteur de 70 mètres, cependant les travaux ont été interrompus suite à la fuite de l'architecte alors qu'il n'atteignait que 29 mètres. Visite du palais Tach Khovli. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce « palais de pierre » du XIXème siècle est situé dans le quartier fortifié. Il abrite plus de 200 pièces concentrées autour de 3 cours. Déjeuner avec dégustation de «chivitoshi» spécialité typique de la région. Ce sont des nouilles à l'aneth agrémentées d'oignons, de tomates, de viande et de pommes de terre. Découverte des bains publics Anoucha Khan. Construits au XVIIème siècle pour Anoucha, le fils du Khan Abdoul Gazi. Découverte de la Merdesa Muhammad Rahimkhan. Située dans le quartier fortifié, elle est construite sur le plan carré traditionnel en 1876. Composée de 70 cellules, la medersa dispose également des salles d'études et d'une bibliothèque. Visite du Musée de Khorezm. Ce musée présente l'histoire de l'Ancien Khorezm, cette région au nord de l'Ouzbékistan.
Découverte du Musée d'Avesta. L'origine du nom de ce musée vient de la légende racontant que le Livre saint du zoroastrisme, appelé « Avesta » (une des premières religions), a été écrit à Khiva. Visite de la mosquée du Vendredi. Egalement appelé « mosquée Djouma », construite en 1789 sur les fondations d'une ancienne mosquée, elle est la plus grande mosquée de Khiva. Plus de 200 colonnes de différentes époques de 4 à 5 mètres chacune soutiennent le plafond. Découverte du caravansérail d'Allakouli Khan. Construit au XIXème siècle à la place d'une partie de rempart. L'entrée principale du caravansérail est reliée avec la cour. Il a la fonction d'auberge, d'entrepôt et de marché. Découverte de la Mosquée Ak. Cette mosquée de quartier, avec sa coupole surmontée d'une pointe, a été construite au milieu du XIXème siècle. Dîner dans une medersa avec folklore khorezmien. Le nom khorezmien signifie en vieux-perse « Pays du soleil ». Logement à l'hôtel.

Jour 4 : Khiva, Toprak Kala, Ayaz Kala, Boukhara (560 km)

Route vers Toprak Kala. Visite du remarquable site archéologique sur les collines du Kyzyl Koum. Egalement appelé « citadelle d'argile », cette forteresse en ruine date du 1er siècle avant J.-C. Son architecture est remarquable avec une base rectangulaire de 500 mètres par 350 et une hauteur de mur de 20 mètres. Cette forteresse subit de nombreuses attaques dont une fatale de la part des Huns hephtalites qui, pour obtenir victoire, ont détruit les canalisations d'irrigation. Les chercheurs n'arrivent toujours pas à expliquer pourquoi les Khorezmiens avaient les yeux et les cheveux clairs alors que leurs peaux avaient une teinte foncée. Continuation de route vers Ayaz Kala et visite de la ville. Elle a été construite au sommet de la colline au IVème siècle avant J.-C. Elle est surnommée la « forteresse au vent » en lien avec le labyrinthe situé à l'entrée de la forteresse. Les chercheurs n'ont toujours pas réussis à comprendre pourquoi la ville a été désertée en pleine construction.
Déjeuner sous la yourte à Ayaz Kala.
Route pour Boukhara. Dîner et logement à l'hôtel.

Jour 5 : Boukhara

Plus d'une centaine d'édifices de cette cité sont classés au patrimoine mondial établi par l'UNESCO. L'ancienne capitale perse est en effet riche en culture, et ses murs chargés d'histoire ne laissent pas indifférents. On peut y admirer de nombreuses medersas érigées par les princes perses comme Oulugh Beg, image de la volonté d'éducation et de piété qui entourait jadis la cité. On y admire également les vestiges de somptueux palaces ainsi que de belles façades, richement décorées de mosaïques typiques de l'Asie Centrale.
Visite du Palais Sitora I Mohi Khosa agrandit 3 fois avec les successions des émirs. A la fin du XIXème siècle, l'émir Ahadkhan demanda la construction. L'émir qui lui succéda, Mouzzaffarkhan, développa ce palais en faisant construire le bâtiment principal pour sa femme, Sitoraï-Bonou. Suite à son décès, il renomma le palais sous son nom actuel qui signifie « le Palais de l'Etoile pareille à la Lune ». Le dernier émir qui lui succéda développa encore ce palais. Visite de la citadelle d'Ark. Avec une superficie de 4 hectares, cette forteresse datant du IV-IIème siècle avant J.-C., a été détruite et reconstruite à de nombreuses reprises. La légende raconte que, si les 7 piliers des fondations n'étaient pas alignés avec la constellation de la Grande Ours, les murs s'effondraient.
Découverte du Mausolée Samanide. Au coeur du centre historique de Boukhara se dresse un monument unique, célèbre dans toute l'Asie Centrale : le mausolée d'Ismaïl Samani, fondateur de la dynastie perse des Samanides. Ce tombeau, surnommé « la Perle de l'Orient », édifié entre 892 et 943 afin d'accueillir la sépulture du grand émir, fut par la suite un modèle d'architecture pour le monde arabo-perse. La partie souterraine du mausolée, longtemps ensevelie, est aujourd'hui rénovée. Pour redonner le caché originel de ce bâtiment de forme cubique et surmonté d'un dôme, un bassin a été creusé.
Découverte du Mausolée Tchachma Ayoub qui signifie « Source du Prophète Job ». Selon la légende, Job, en plantant son bâton de pèlerin, a fait jaillir une source d'eau pure. Le prophète de l'ancien testament a été enterré proche de cette source.
Visite de la mosquée Bolo Khaouz. Traduite par « Bassin d'enfants », son surnom est la « Mosquée à 40 colonnes ». Construite en 1712, son iwan (porche voûté) de 12 mètres est un des plus hauts d'Asie centrale.
Déjeuner en ville.
Visite de la place Lyabi Khaouz. Le lieu de vie s'organise autour de ce bassin de 4 000 m2, situé au coeur de la ville-oasis et entourée de somptueux monuments. Selon la légende, le vizir de l'émir de Boukhara Nadir divan-Begui avait offert à sa femme une paire de boucle d'oreille. Sa femme fût vexée d'un si petit geste. Quand il fit construire cet ensemble, sa bien-aimée protesta contre cette construction extravagante. L'émir lui précisa qu'une seule des boucles d'oreille permis de payer cette construction.
Découverte de la khanaka Nodir Devon Begui. Construite entre 1619 et 1620, elle fait partie de l'ensemble Lyabi Khaouz dont la façade est décorée de mosaïque.
Visite de la medersa Nodir Devon Begui. Elle était à l'origine construite comme un caravansérail. Transformée en medersa au XVIIème siècle, ses magnifiques tympans des arcs représentent des oiseaux fantastiques. Visite de la medersa Koukeldash, traduite par« frère de lait ». Bâtie au XVIème siècle selon un schéma de construction différent des autres medersas, elle est la plus grande de ville et contient 160 cellules pour les étudiants. La phase de reconstruction de la medersa a été planifiée jusqu'en 2020.
Découverte de la mosquée Magoki Attari. Construite dans le centre-ville au IXème siècle, sa traduction signifie par « la mosquée profonde ». Cette mosquée urbaine asymétrique de 6 piliers a été reconstruite et remaniée au fil des siècles.
Visite de la Medersa d'Oulougbek. Elle a été construite en 1417 à la mémoire de Mirzo Ulugh Beg, astronome. Une inscription à l'entrée indique « la recherche du savoir est un devoir sacré de tous les musulmans, hommes et femmes ».
Visite de la Medersa d'Abdul Aziz Khan. En face de la medersa d'Oulougbek, elle a été construite au XVIème siècle pour la dépasser.
Dîner dans une medersa Nodir Devon Begui. Logement à l'hôtel.

Jour 6 : Boukhara

Visite du quartier Poïkalian et son ensemble majestueux.
Découverte du minaret Kalian. Cette mosquée est le symbole de Boukhara. Son minaret, construit en 1127, est haut de 46 mètres.
Visite de la mosquée Kalian. Egalement appelée mosquée du Vendredi, elle a été construite au XVème siècle. Considérée comme l'une des plus anciennes mosquées de l'Asie Centrale, elle peut accueillir 10 000 Fidèles sur 1 hectare.
Visite de la medersa Mir-I-Arab. Cette école coranique surmontée de coupole verte émeraude a été construite en 1535 par 3 000 esclaves Perses. Elle est aujourd'hui la plus prestigieuse medersa d'Asie centrale.
Découverte du minaret de Tchor Minor. Signifiant « Quatre minarets », ils symbolisent les 4 directions du monde. Construit en 1807, sa silhouette originale a été inspirée suite au retour d'un voyage en Inde et de la visite du Taj-Mahal. Les architectes et astronomes devaient remplir la condition de montrer que toutes les parties du monde et que tous les habitants sont égaux.
Découverte des coupoles des marchands. Construit au XVIème siècle, cet imposant ensemble d'architecture aux bulbes insolites disposent de hautes voûtes permettant l'accès aux chameaux chargés de marchandises.
Déjeuner en ville.
Rencontre avec des étudiants dans la medersa «Isteza», la plus petite d'Asie centrale avec 20 cellules. Laissée à l'abandon depuis 1925, elle a été restaurée. Depuis 1998, ce centre culturel accueil un espace de conseil et d'enseignement.
Dîner accompagné d'un concert de musique classique dans une medersa de Boukhara.
Logement à l'hôtel.

Jour 7 : Boukhara, Samarcande

Visite du complexe Nakshbandi. Ce complexe commémoratif est l'un des plus importants sanctuaires musulmans. Le maître spirituel d'Amir Temur, Naqshbandi, appelé à la modestie et au rejet du luxe. La base de sa philosophie était « Le coeur avec le Dieu, les mains au travail ».
Visite de la maison Fayzullo Khodjaev. Ce bâtiment de 3 hectares a été transformé en musée. Les expositions montrent des ethnographies des riches et des commerçants ainsi que des objets d'art et de musique du XIX et XXème siècles.
Découverte de la nécropole Tchor Bakr. A la demande Abdallah Khan, elle fût construite en 1560 à 5 km de Boukhara. Cette nécropole comprend le double tombeau d'Abou-Bakr Saad et d'Abou-Bakhr Ahmad, descendants de Mahomet.
Déjeuner en ville.
Transfert à la gare et départ en train confortable rapide « Afrosiab » pour Samarcande. Arrivée à Samarcande et installation à l'hôtel.
Dîner en ville et logement à l'hôtel.

Jour 8 : Samarcande

La cité bleue, capitale de Tamerlan, aujourd'hui 2ème ville du pays. La cité perse n'a rien perdu de son éclat d'antan ; s'étendant au pied de la chaîne montagneuse du Turkestan, elle bénéficie de la végétation luxuriante de l'oasis qui l'accueille. Autrefois détruite par le célèbre Gengis-Khan, elle fut reconstruite par Tamerlan, un conquérant qui a su rapporter de ses nombreux voyages tout l'art du Caucase, de l'Inde et du Moyen-Orient.
Découverte de la place du Reghistan, le coeur de Samarcande. Décrite comme le plus magique de Samarcande, cette place servait aux châtiments corporels et aux exécutions publiques. La Place de sable, du à la présence du sable pour absorber le sang, est cernée de trois medersas, monumentales et possédant un style unique, construites à différentes époques.
La medersa Ouloughbek fût la première construite en 1417 par le petit-fils de Tamerlan. Elle a été reconnue au XVème siècle comme une des meilleures universités spirituelles de l'Orient musulman.
La medersa Chir-Dor érigée en 1619. Son portail représentant le symbole du pouvoir de Samarcande lui vaut son nom traduit de « Logis des lions ». Les murs de cette medersa sont couverts de citations du Coran.
La medersa Tilla Kari construite en 1646 et restaurée au XXème siècle. Traduite par « aménagée d'or », les décors d'ornement sont très présents.
Découverte du mausolée de Gour Emir. Le « tombeau du souvenir » est impressionnant par sa taille ; un dôme de 32 mètres, une coupole étirée de 12 mètres 50 de haut et de 15 mètres de diamètre couverte de briques bleue.
Déjeuner en ville. Visite de la mosquée Bibi Khanoum. La mosquée « la première femme » fût construite de 1399 à 1404. Pour réussir cet exploit, 99 éléphants d'Inde ont été apportés en plus et des 500 ouvriers et des 200 tailleurs de tailles. 400 coupoles soutenues par plus de 400 colonnes de marbre été présentes à sa construction. Les travaux sont toujours en cours pour réparé ce bâtiment qui commença déjà s'abimé du vivant de Tamerlan.
Promenade dans le bazar Siab. Autant populaire que le marché Tchorsu à Tachkent, les deux marchés étaient connus grâce à leur statue de capitale. Ils étaient donc alimentés toute l'année de produits du monde. Visite d'une fabrique de tapis de soie. Les teintures sont produites, majoritairement à base de pigments naturels. Les transformations sur les cocons des vers à soie sont effectuées pour obtenir des fils de soie blancs. Il faut environ 8 kg de cocons pour obtenir 1 kg de soie. Les fils sont ensuite colorés puis tissés.
Dîner de « chachliks » (brochettes) dans un restaurant traditionnel. Littéralement « six morceaux », ce sont des brochettes composées de six morceaux de viande et de gras. Les plus communes sont à la viande de mouton, mais on en trouve également au boeuf ou au poulet. Accompagnés d'oignon au vinaigre, la viande est légèrement épicée ou parfumée à la coriandre.
Logement à l'hôtel.

Jour 9 : Samarcande, Chakhrisabz, Samarcande (240 km)

Découverte de Chakhrisabz. Signifiant la « ville verte » dû à ses nombreux jardins, la ville natale de Tamerlan a connu son apogée au XVème siècle sous l'empire timouride. Elle est un symbole de l'union nationale par sa mixité.
Déjeuner en ville.
Découverte des vestiges de l'Ak Saraï, ou « Palais Blanc ». Au XVIème siècle, l'émir de Boukhara fit détruire ce somptueux palais couvert de majolique azur et bleu foncé. Comme vous pourrez le constater, le palais n'est pas blanc. C'est une mauvaise traduction du mot « Ak » qui signifie « noble » en réalité, mais ce nom lui est resté.
Découverte de la mosquée Kok-Guymbaz. Traduite par « coupole bleue », cette mosquée du vendredi, avec son immense coupole bleue, fût construite en 1435 par Ulugh Beg, le petit-fils de Tamerlan.
Visite de Dorout Tilovat. Cette « maison de la méditation et de la contemplation » a été construite par Tamerlan en 1373. La ressemblance des deux coupoles surmontant les deux mausolées est frappante.
Découverte de l'ensemble Dorout Siadad. Le mausolée fût bâti en 1375 par Tamerlan suite à la mort de son fils âgé de 22 ans. Richement décoré d'or et d'azur selon Clavijo, le mausolée dispose d'une inscription sur son fronton : « Le sage agit avec de nobles intentions tandis que l'idiot compte sur de nobles intentions ».
Retour à Samarcande par la route qui serpente les montagnes.
En soirée, spectacle au théâtre « El Merosi ». Ce théâtre du costume historique permet de découvrir l'évolution des costumes, et du mode de vie, du Ier siècle avant J.-C. jusqu'au XVème.
Dîner en ville puis logement à l'hôtel.

Jour 10 : Samarcande, Hazrad-i Dovoud, Sazagan, Samarcande (80 km)

Journée du tourisme solidaire !
Départ matinal pour Hazrad-i Dovoud, l'un des lieux de pèlerinage les plus populaires d'Ouzbékistan.
Poursuite des visites avec le village de Sazagan et la ferme financée par Pouchkine Tours et Salaün Holidays.
TOURISME SOLIDAIRE
En 2014, Salaün Holidays et Pouchkine Tours ont lancé, sur la commune de Sazagan, une opération solidaire ayant un double objectif : perpétuer une tradition millénaire dans cette région et aider à la création d'emplois. Pour ce faire, 2 500 mûriers ont été financés et plantés dans la ferme "Boghi Shahzizoda". Depuis 2015, ils abritent des cocons de chenilles dont est tiré du fil à soie. Un atelier de tissage est également installé dans la ferme afin de produire des tapis de soie. Cette opération, hautement symbolique sur l'une des étapes de la Route de la soie, permet l'emploi de salariés agricoles chargés de la culture et de l'élevage des vers à soie et de tisseuses pour la fabrication des tapis.
Déjeuner chez l'habitant.
Retour à Samarcande et visite d'un atelier de papier où vous découvrirez la technique du parchemin. Ce papier, réputé comme étant l'un des plus lisses et résistants au monde, est fabriqué depuis le IXème siècle. La technique de fabrication est ancestrale.
En fin d'après-midi, dégustation de vins ouzbeks. Les vignes ont été introduites en Ouzbékistan à l'époque romaine. Sous l'époque Gorbatchev, pour lutter contre l'alcoolisme, une grande partie du vignoble fut arraché. Mais la vigne a réussi à prospérer.
Dîner chez l'habitant et participation à la préparation du « plov ». Ce plat national ouzbek, à base de riz sauté et de viande de mouton, est décliné sous une centaine de recette selon les régions. A Boukhara, le riz n'est pas sauté, mais bouilli. Dans la vallée de Ferghana, il est accompagné de feuilles de vignes farcies de viande et d'oignon. Ailleurs, il est agrémenté d'ail, de pois chiches ou de raisin. Le plat est traditionnellement cuisiné le vendredi, ainsi que pour toutes les grandes occasions.
Logement à l'hôtel.

Jour 11 : Samarcande, Tachkent

Visite de l'observatoire d'Ouloughbek. Construit en 1420 par Ouloughbek, petit-fils de Tamerlan et célèbre astronome, l'observatoire est considéré comme un monument historique. Gouverneur passionné par la science, il fut assassiné par le peuple qui n'appréciait pas son régime politique. Longtemps abandonné, le bâtiment en ruine laisse apercevoir le géant sextant d'un rayon de 40 mètres, laissant imaginer la grandeur de l'édifice.
Visite du site d'Afrosiab et du musée. Fondée au VIIème siècle avant J.-C., la ville d'Afrosiab a été détruite au XIIIème siècle par Gengis Khan. Les fouilles ont débutées en 1894 et ont permis de démontrer la grandeur d'Afrosiab : centre culturel et commercial. Le musée présente des photos et l'historique des fouilles de cette colline ainsi qu'une fresque du VIIème siècle.
Découverte de la nécropole de Chakh-i-Zinda. Construite au XIème siècle, la nécropole du « Roi vivant » est un grand centre spirituel et religieux composé de 11 mausolées destinés aux dirigeants du pays et à leurs familles.
Déjeuner en ville. Transfert à la gare et départ en train confortable rapide "Afrosiab" pour Tachkent. Arrivée à Tachkent.
Dîner d'adieu dans un restaurant traditionnel. Logement à l'hôtel.

Jour 12 : Tachkent / aéroport de départ

Transfert à l'aéroport de Tachkent. Vol pour votre aéroport de départ (via Istanbul). Débarquement.
 

Transport aérien

Compagnies aériennes : Turkish Airlines. Vol intérieur : Uzbekistan Airways.


Hébergement pendant votre circuit Ouzbékistan

Situation

Ramada 4* à Tachkent
Arkanchi 3* à Khiva
Malika 4* à Boukhara
Majestic Palace 4* à Samarcande
(ou similaires, classification normes locales)

Options proposées

Allez plus loin!

Après avoir exploré Khiva, Samarcande et Boukhara, partez à la découverte d'autres régions d'Ouzbékistan: La mer d'Aral  la Vallée de Ferghana (voir p. 98 de la brochure Pouchkine tours 2018)

Information vérité

Nombreux départs de Bruxelles, Zurich, Genève et Francfort sur vols Turkish Airlines : nous consulter.
*Pour les départs des aéroports de Nice (20/04, 04/05, 11/05, 18/05, 19/10) et Toulouse (20/04, 04/05, 11/05, 18/05, 21/09, 19/10) sur les vols Turkish Airlines, compte tenu des rotations aériennes, la nuitée du J12 au J13 aura lieu à Istanbul dans un hôtel 3* (normes locales). Nous consulter pour les modalités de réservation de cette nuitée aussi bien que pour les transferts aéroport/hôtel/aéroport.

Comparez dates et tarifs, réservez ou préréservez

Sélectionnez de 1 à 3 aéroports : legende tarif fond rose prix d'appel   legende fond bleu tarifs promotion

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lyon
Août 2018
le 24-08-20182335 €Réserver
le 31-08-20182410 €Réserver
Septembre 2018
le 07-09-20182410 €Réserver
Octobre 2018
le 19-10-20182165 €Réserver
Marseille
Août 2018
le 24-08-20182335 €Réserver
le 31-08-20182410 €Réserver
Septembre 2018
le 07-09-20182410 €Réserver
Octobre 2018
le 19-10-20182165 €Réserver
Mulhouse
Août 2018
le 24-08-20182335 €Réserver
le 31-08-20182410 €Réserver
Septembre 2018
le 07-09-20182410 €Réserver
Octobre 2018
le 19-10-20182165 €Réserver
Nice
Août 2018
le 24-08-20182335 €Réserver
le 31-08-20182410 €Réserver
Septembre 2018
le 07-09-20182410 €Réserver
Octobre 2018
le 19-10-20182275 €Réserver
Paris
Août 2018
le 24-08-20182165 €Réserver
le 31-08-20182235 €Réserver
Septembre 2018
le 07-09-20182235 €Réserver
Octobre 2018
le 19-10-20182025 €Réserver
Toulouse
Août 2018
le 24-08-20182335 €Réserver
le 31-08-20182410 €Réserver
Septembre 2018
le 07-09-20182410 €Réserver
Octobre 2018
le 19-10-20182275 €Réserver
 

Information sur nos prix :

En  2014,  Salaün  Holidays  et  Pouchkine  Tours  ont  lancé,  sur  la commune  de  Sazagan,  une  opération  solidaire  ayant  un  double objectif : perpétuer une tradition millénaire dans cette région et aider à la création d'emplois. Pour ce faire, 2500 mûriers ont été financés et  plantés  dans  la  ferme  «Boghi  Shahzizoda». Depuis 2015, ils abritent des cocons de chenilles dont est tiré du fil à soie. Un atelier de tissage est également installé dans la ferme afin de produire des tapis de soie. Cette opération, hautement symbolique sur l'une des  étapes  de  la route  de  la  Soie,  permet  l'emploi  de  salariés agricoles chargés de la culture et de l'élevage des vers à soie et de tisseuses pour la fabrication des tapis. (voir p. 8 de la brochure Pouchkine Tours 2018).

Notre prix comprend :

  • Les vols Turkish Airlines province ou Paris/Tachkent aller et retour (via Istanbul)
  • Les taxes aériennes et de sécurité au 15/10/17 (300 € de Paris et 295 € de province: voir détails p. 177 de la brochure Pouchkine tours 2018)
  • Le vol intérieur Tachkent/Ourguentch
  • Les trajets en train de Boukhara à Samarcande et de Samarcande à Tachkent en 2nde classe
  • L’hébergement en hôtels 3* et 4* (normes locales), en chambre double
  • La pension complète du petit déjeuner du J2 au petit déjeuner du J12
  • La boisson au cours des repas: eau minérale et thé
  • Le circuit en autocar climatisé
  • Les excursions et visites prévues au programme
  • Les services d'un guide-accompagnateur francophone tout au long du circuit
  • Les taxes de promotion touristique et services hôteliers en vigueur au 15/10/17.

Notre prix ne comprend pas :

  • Le transfert aller et retour ville de départ - aéroport de départ
  • La garantie annulation/bagages et l'assurance assistance-rapatriement : voir conditions et tarifs p. 176
  • La chambre individuelle : 280 € ; sauf au départ de Nice* (20/04, 04/05, 11/05, 18/05, 19/10) et Toulouse* (20/04, 04/05, 11/05, 18/05, 21/09, 19/10) : 360 €
  • Le port des bagages
  • Les pourboires
  • Les audiophones
  • Les taxes perçues dans certains musées et sites pour la prise de photos et vidéos
  • Les frais de visa (dont nous nous chargeons de l'obtention) : 110 € au 15/10/17 (visa individuel).

Formalités :

Passeport (valide plus de 6 mois après la date du retour) et visa ouzbek. La photocopie du passeport est à nous transmettre à l'inscription. Le passeport, le formulaire officiel dûment rempli ainsi que 2 photographies d'identité par personne sont à nous transmettre au minimum 7 semaines avant le départ.

Recherchez votre voyage

Info destination

Infos pratiques Ouzbékistan

Voyage à la carteAtouts Pouchkine ToursNouvelle brochure 2018